Pourquoi doit-il y avoir un mandataire unique dans les successions vacantes et en déshérence ?

L’administration n’accepte de communiquer qu’avec un interlocuteur qui est l’unique mandataire des héritiers. En effet elle ne transmettra pas d’information à plusieurs personnes différentes qu’elle ne sera pas en mesure d’identifier avec certitude tant dans les relations administratives que dans leurs rôles et qualités dans la succession. Le rôle de l’administration n’est pas de régler la succession, ni d’assurer de médiation entre les différents acteurs. Elle recherche un règlement rapide et cohérent du dossier mais avant d’accepter de se dessaisir, elle s’assurera que les pièces et informations du dossier seront transmises un interlocuteur unique dont la compétence et l’impartialité lui apporte la certitude de la qualité héréditaire des intervenants et qui représentera l’ensemble des héritiers.

Voir aussi